ville

Publié le 11 Octobre 2023

 

Depuis l'aube de l'humanité, c'est un lieu qui attire le passant par la douceur des couleurs, des briques ocre comme un ciel délavé qui se fond dans la nuit, des volets de lavande où l'on s'attend à voir butiner les abeilles, des ruelles tamisées qui chatoient sous la lumière, et s'immiscent en ruisseaux nonchalants pour jaillir en douceur sur des places carrelées de soleil, cathédrales au reflet argenté comme des alevins de sardines..
Un espace convivial où se mélangent les cultures et les habitants, qui aiment à chanter, danser, partager un verre ou une paella dans des cafés bariolés, des terrasses musicales.
Une terre chaleureuse où l'empathie est art de vivre, où se susurrent des mots bleus sous un ciel chaleureux.
Ce quartier, encrier de vie, source éternelle de rencontres, émerveillement du carpe diem des âmes juvéniles face aux montres molles de nos cœurs battants, chant d'espoir de la dolce vita, en quête d'une fontaine sans fin.
Tel une Légende des Siècles revisitée, le lieu suivrait l'errance d'une perruche à la recherche d'un temps perdu où les tournesols auraient fragrance de lavande, et s'ébroueraient dans les nuances du printemps.
Le carpe diem serait salutation du jour, Dolce Vita devise communautaire... les habitants, fourmis rebelles ou doux agneaux.. un quartier nomade et oisif, un champ de fleurs et d'allées ombragés où les animaux vivent librement, où les tramways regardent passer les vaches et les vélos.. une vie sans portable où les pensées fusionnent, et la nature règne, où des gîtes en pierre sèche accueillent des bergers de passage, ou des ours en transit..

 

Voir les commentaires

Rédigé par Nadine

Publié dans #Ville

Repost0

Publié le 10 Octobre 2023

QUARTIERS

Ce projet consiste à raconter notre quartier de façon poétique, littéraire, imaginaire même. L’écriture permet toutes les fantaisies.

Il se déroulera sur quatre ateliers dans lesquels on rédigera des acrostiches, des inventaires, des souvenirs, on décrira la nuit, on fera de la poésie.

______________________________

Voir les commentaires

Rédigé par Atelier Ecriture

Publié dans #Ville

Repost0

Publié le 9 Octobre 2023

 

ATELIER :       Comparaison et métaphore

ÉCRITURE :   Mon quartier idéal

- Portrait chinois de votre quartier idéal

- Racontez votre quartier idéal en y glissant métaphores et comparaisons. Vous pouvez utiliser le portrait chinois pour créer des images. Toutes les fantaisies sont bien sûr permises et tous les délires encouragés !

Si vous le souhaitez, vous pouvez faire une liste qui commence par "Il y aura..." ou "Il y aurait..." (à la manière de G. Apollinaire) pour compléter le "Il y a..." du premier atelier

____________________________

LES TEXTES

Voir les commentaires

Rédigé par Atelier Ecriture

Publié dans #Ville

Repost0

Publié le 9 Octobre 2023

Mon quartier idéal serait bien sûr longé par le Paillon, qui lui apporterait en permanence un sang neuf. En effet, ce Paillon-là, aux rives bordées de nymphéas, ne serait jamais en manque d’eau, et sa voix rocailleuse servirait de berceuse aux pitchouns des environs.
Les habitations, à l’architecture harmonieuse, rivaliseraient de coquetterie pour attirer les humains dans leurs filets, bien en peine pour choisir leur appartement idéal, tous les logements regorgeant de qualités conformes à leurs espérances.
L’environnement végétal, semblable à un cocon de verdure, aiderait les immeubles à jouer à cache-cache entre eux, les grands arbres camouflant volontiers la vie intime de chacun.
L’harmonie des chants d’oiseaux résonnerait dès le lever du jour comme un Angelus remerciant le ciel de tous ses bienfaits.
Les rares voitures traversant le quartier seraient électriques, et se déplaceraient sans bruit, tout comme les transports en commun, gratuits, bien entendu !

Partout des buissons de fleurs odorantes borderaient les trottoirs, et de nombreux animaux en liberté côtoieraient les habitants pour le plaisir de chacun, toutes les espèces s’entendant à merveille, oiseaux, chats, chiens, lapins, biches, même ceux échappés des Fables de La Fontaine comme le lièvre, la tortue, le corbeau, le renard, le loup (très doux, celui-là), l’agneau et même le laboureur venu rendre visite à Perette (celle du pot-au-lait).
Un sentiment d’harmonie, de bien-être flotterait pour tous dans ce quartier idéal où la paix et la bonté règneraient en maîtres…
Quel quartier de rêve !...

Annie TIBERIO

Voir les commentaires

Rédigé par Annie

Publié dans #Ville

Repost0

Publié le 9 Octobre 2023

 

Si mon quartier était une légende, ce serait « la petite sirène ». Le Paillon abriterait des petites sirènes qui, perchées sur les rives, nous charmeraient par leurs chants.
Si mon quartier était un oiseau, ce serait Méfi, l’aigle de l’OGC Nice.
Si mon quartier était un tableau, ce serait les « Nymphéas » de Monet, ces fleurs poussant dans le Paillon.
Si mon quartier était un livre, ce serait les « Fables de La Fontaine », et les animaux remplaceraient alors les voitures.
Si mon quartier était une couleur, ce serait le Vert, les arbres remplaçant le béton.
Si mon quartier était une fleur, ce serait une rose, ma fleur préférée.
Si mon quartier était un parfum, ce serait un parfum de rose, et tout sentirait bon.
Si mon quartier était un objet, ce serait une couette légère et douce, pour s’en envelopper et se sentir bien.
Si mon quartier était une saison, ce serait le printemps, lorsque tout renaît dans la nature.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Annie

Publié dans #Ville

Repost0

Publié le 8 Octobre 2023

Tu prends la première rue à droite et tu la descends
Tu marches légère, heureuse,
Petite fée sautillante au milieu des odeurs de fleurs
Fleurs de mille couleurs plantées de chaque côté.
Le soleil brille de mille feux
Dans tes yeux se reflète l'eau qui coule, pas loin de tes pieds,
Petite rivière où les feuilles vertes ou marrons virevoltent et caracolent.
Sur ta gauche, apparaissent les arbres.
Tu caresses leurs troncs majestueux en rêvant
Des cabanes en forme de châteaux hantés les dominent.
Mais, toi, tu n'as pas peur
Tu souris car, là, au bout de la rue, il y a l'amour.
Ton premier rendez-vous sur ce banc, banc public…
Ton cœur bat plus fort que les voitures qui te croisent.
Tu vois de loin ce magnifique lampadaire doré
Au-dessus, une lanterne que tu regardes avec tendresse
Elle éclairera certainement ton premier baiser.
Comme il est beau ce quartier!
Comme tu l'aimes cette rue qui te conduit vers…..
 

Voir les commentaires

Rédigé par Ghislaine

Publié dans #Ville

Repost0

Publié le 7 Octobre 2023

 

L’œil d’abord glisserait sur la façade en pierres recouverte de glycine. Ses fleurs mauves tomberaient telles des grappes de raisin au milieu desquelles les fenêtres à petits carreaux seraient autant de regards sur le jardin. On ouvrirait la porte doucement et on pénètrerait dans la pièce de vie. On serait immédiatement séduit par l’atmosphère feutrée et chaleureuse qui y règne. Un parquet de bois blond au sol, des poutres au plafond, deux grands canapés de couleur claire et une multitude de coussins colorés nous inviteraient au repos et à la détente. Au fond de la pièce, occupant tout un pan de mur, une immense cheminée diffuserait une chaleur douce et enveloppante. On serait tenté de s’asseoir un instant et de faire une pause en buvant un chocolat chaud bien enveloppé dans un plaid doux et moelleux. Et que dire du coin repas ? L’immense table en chêne flanquée de ses deux grands bancs en bois nous promettraient de belles soirées en famille ou entre amis. D’ailleurs pour nous conforter dans cette idée, on apercevrait dans la cuisine jouxtant le salon, un magnifique piano de cuisson, rêve de toutes les cuisinières expérimentées, pour concocter de délicieux petits plats façon grand chef. Nous monterions ensuite au deuxième étage où la visite des trois chambres accentuerait encore la magie du lieu. Trois mots pourraient les qualifier : douceur, calme et bien-être. La porte refermée, on aurait aussitôt envie de se pelotonner sous la couette moelleuse, pour une nuit peuplée de rêves enchantés…

La visite est maintenant terminée. Cette maison a fait partie de mon passé. Aujourd’hui, pour moi, elle n’existe plus que dans mes souvenirs.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Elisabeth

Publié dans #Ville

Repost0

Publié le 7 Octobre 2023

Tu prends la première à droite. Ne te trompe pas, sinon tu vas directement dans la rivière ! Remarque c’est peut-être sympa un bain dans l’eau fraîche, plutôt que d’aller à la piscine. Quand tu auras pris à droite, marche pendant une dizaine de minutes et si tu peux, lève les yeux. Tu pourras admirer l’architecture de quelques beaux immeubles de cette ville. Sur le côté gauche de la rue, tu longeras des bâtiments anciens avec de belles décorations en façade, des balcons à balustres et des toits en ardoise. Ensuite tu arrives à un rond-point. Là tu fais comme te dit le GPS de la voiture, tu comptes les sorties et tu prends la troisième. Après… Mais au fait c’est bien à la piscine que tu veux aller te rafraîchir n’est-ce pas ? Non !? Tu veux aller où alors ? A la rivière ?! Ah, alors refais tout le chemin en sens inverse. Compte les sorties du rond-point, reprends la grande rue, profite du paysage. Tu auras cette fois sur ta gauche un parc magnifique avec un petit pont, des arbres au feuillage dense et des parterres de fleurs. Tu pourrais d’ailleurs y entrer dès que tu vois un chemin sur ta gauche. Tu le traverses et tu arrives directement à la rivière. Je crois que je vais venir avec toi. Il fait si chaud aujourd’hui, j’ai bien envie de me plonger dans l’eau claire moi aussi.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Mireille

Publié dans #Ville

Repost0

Publié le 7 Octobre 2023

 

Après avoir tourné la grosse clé en fer et poussé avec impatience la lourde porte de bois, mes yeux glisseraient d’abord sur le sol de l’entrée aux tomettes rouges et brillantes. Le soleil entrerait en même temps que moi dans le mas. Sa lumière et sa chaleur redonneraient vie peu à peu à la maison de campagne restée endormie pendant les longs mois d’hiver. Accroché au mur blanc du couloir, le tableau de mon grand-père serait toujours à sa place pour accueillir les visiteurs.

En respirant les effluves du passé avec délice, je ferais les quelques pas qui m’amèneraient au centre de la maison. Là les trois portes fermées inviteraient à la redécouverte des lieux.

La première à droite s’ouvrirait sur la grande cuisine comme autrefois. Les odeurs mélangées de feu de bois éteint, de lavande séchée et de souvenirs d’enfance viendraient effleurer mes narines avec émotion. Mon regard irait de la cuisinière au garde-manger, du buffet à la grande table ronde, des rideaux à carreaux à la vieille lampe à pétrole. J’entendrais de nouveau la voix un peu chevrotante de ma grand-mère et je sentirais son parfum de violette. Et puis là, assise sur une chaise en paille, une petite fille caresserait avec tendresse un chaton blotti sur ses genoux. La pendule dans la chambre voisine sonnerait trois coups dans le silence et la chaleur de l’été.

La porte-fenêtre serait grande ouverte et, dans le jardin, le vent léger s’amuserait avec les herbes hautes et sèches. Le linge fraîchement étendu s’agiterait doucement, profitant du soleil et de l’air chaud du mois d’aout.

Le parfum du bonheur entrerait sans frapper et envahirait la pièce.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Mireille

Publié dans #Ville

Repost0

Publié le 6 Octobre 2023

Je t’attends ! Oui, j’ai déménagé.
J’habite toujours le même quartier.
Tu traverses, tu tournes après le boulanger.
Au coin la Pizzeria ! Clin d’œil à une soirée !
Plus agréable, tu passes par le jardin.
A cette heure là, aucun cri de gamins.
Les fleurs ont un arôme divin.
Hume, avec délice, le calme du matin.
Après la cascade, à peine cachée,
Tu trouveras une boîte aux lettres dorée.
Le soleil s’y cache quelque fois !
J’y ai laisse un petit mot pour toi.
Tu te rapproches de chez moi,
Mon impatience grandit, enfin je t’aperçois !
Lève les yeux, je suis sur mon balcon.
Tu me souris, mon cœur fait un bon.
Le café est prêt.
Juste après un baiser.
 

Voir les commentaires

Rédigé par Josiane

Publié dans #Ville

Repost0