divers

Publié le 25 Mars 2022

 

Au premier matin du printemps, j’ai vu trembler l’herbe et les fleurs. Et j’ai tremblé à l’unisson. Le froid dans ma maison et dans tout mon être. Le printemps m’a cueillie malade, emmitouflée de couvertures, abreuvée de tisanes.

 

Au vent frais de mars

Frissonnent les jeunes herbes –

Un soupir d’hiver ?

 

Le covid est passé par-dessus mon jardin et je l’ai attrapé. Au lieu de me promener parmi les pâquerettes, de sentir le parfum des arbres en fleurs, je me suis entourée de mes petits mouchoirs. Blancs comme les fleurs de printemps... ils contemplent avec moi la nouvelle saison..

 

L’amandier en fleurs

Agite ses branches blanches –

Un merle s’envole

 

Ma balade est immobile, seul mon esprit vagabonde… et valsent mes petits mouchoirs blancs. Je me promène dans des livres, je me promène dans le ciel bleu, sur un souffle de vent. Un souffle de vie... ma respiration tranquille, rassurante, ronronne comme une chatte heureuse. Les pétales des fleurs s’éparpillent au pied des arbres, promesses des fruits à venir…

 

La fleur du prunier

Ouvre sa corolle blanche –

Festin d’un bourdon

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Mado

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 25 Mars 2022

 

Après avoir poétisé sur l’éphémère, poursuivons notre exploration avec la poésie japonaise. Toute en délicatesse et légèreté, il y a dans le haïku quelque chose de l’éphémère et dans le tanka, une résonance avec l’homme qui définit sa place dans l’univers.

Atelier en deux temps

1) ATELIER HAÏKU:

Rappel des contraintes du haïku

LECTURE :

Haïkus

SUJET :

C’est le printemps ! Célébrez-le par quelques haïkus.

 

 

 

 

 

2° ATELIER TANKA :

Rappel des contraintes du tanka

LECTURE :

Tankas

SUJET :

Reprenez vos haïkus et transformez-les en tankas. N’oubliez pas : les deux derniers vers du tanka expriment une question, des sentiments humains, l’harmonie du poète avec la nature.

 

LES TEXTES

Voir les commentaires

Rédigé par Atelier Ecriture

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 25 Mars 2022

 

Le clocher a sonné le glas.

La branche a lâché sa main

Elle virevolte. elle danse

l'instant d'une fin de vie.

La feuille est tombée.

 

 

Lumière d'un jour

de l'aurore au crépuscule

tu vécus si peu


 

Voir les commentaires

Rédigé par Fernand

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 24 Mars 2022

                                                     

                                                      La nuit doit au jour

                                                      Silence, rêves, Morphée ses bras

                                                      L’ami, lumière, chaleur, joie.

 

                                                      En ces temps obscurs

                                                      Elle disait merci la vie

                                                      Son besoin de vivre

                                                      La lune poussait le soleil

                                                      L’empathie la fit personne.

 

                                                      La plume légère

                                                      Et l’oiseau se sent perdu     

                                                      Feuille s’envole, arbre nu.

 

                                                      Mes amies fuyons

                                                      Vers le bonheur qui attend

                                                      L’enfant me sourit

                                                      Et mes vœux sont exaucés

                                                      Quelle tristesse était la mienne.

 

                                                      Ces frères qui se battent

                                                      Sang, larmes, cris, mort

                                                      Leur vie n’est presque rien

                                                      Prions le retour du bien

                                                      Que le mal soit puni, crois.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Dominique

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 22 Mars 2022

 

HAÏKUS DE PRINTEMPS

 

L’amandier en fleurs

Agite ses branches blanches –

Un merle s’envole

 

Au vent frais de mars

Frissonnent les jeunes herbes –

Un soupir d’hiver ?

 

La fleur du prunier

Ouvre sa corolle blanche –

Festin d’un bourdon

 

 

TANKAS DE PRINTEMPS

 

L’amandier en fleurs

Agite ses branches blanches –

Un merle s’envole

Il emporte sur son aile

Mon esprit qui vagabonde.

 

 

Au vent frais de mars

Frissonnent les jeunes herbes.

Un soupir d’hiver ?

Il fait froid dans mon âme

Les vieux souvenirs tremblent.

 

 

La fleur du prunier

Ouvre sa corolle blanche –

Festin d’un bourdon.

Et la promesse sucrée

D’une bonne confiture.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Mado

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 13 Mars 2022

 

Atelier :

Assonances et allitérations

Lecture :

Je ne voudrais pas crever – Vian

Sujet :

« Je voudrais pas mourir sans qu’on ait inventé... »

Demain, c’est La Journée Internationale des droits des Femmes.

Utilisez la phrase ‘‘Je ne voudrais pas mourir sans qu’on ait inventé..’’ comme incipit, poursuivez avec vos souhaits d'inventions diverses dont celles pour améliorer les droits des femmes et, comme Boris Vian, faites sonner quelques assonances et allitérations.

Ex : [… des géniaux ingénieurs/ des jardiniers joviaux/des soucieux socialistes/ des urbains urbanistes…]

 

Je voudrais pas crever (extrait)

[...]

Je voudrais pas mourir

Sans qu'on ait inventé

Les roses éternelles

La journée de deux heures

La mer à la montagne

La montagne à la mer

La fin de la douleur

Les journaux en couleur

Tous les enfants contents

Et tant de trucs encore

Qui dorment dans les crânes

Des géniaux ingénieurs

Des jardiniers joviaux

Des soucieux socialistes

Des urbains urbanistes

Et des pensifs penseurs

Tant de choses à voir

A voir et à z-entendre

Tant de temps à attendre

A chercher dans le noir

[...]

LES TEXTES

Voir les commentaires

Rédigé par Atelier Ecriture

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 13 Mars 2022

 

Faudrait pas finir
Sans avoir commencé
Sans bercer nos rancœurs
Sans désir de douceur
Sans frôler la flamme
Sans crier, sans clameur
D'un souffle assoiffé..
Faudrait pas finir
Sans avoir commencé
Sans chercher le regard
Et les corps qui s'attirent
Et pourquoi pas partir
Souffrir, l'école buissonnière
Les chemins de travers
Escargot carnivore contre Crabe des cavernes
Les ronces au creux du cœur, sourire en bandoulière..
Faudrait encore rêver
D'un monde meta meilleur
Un ciel rouge et rieur sur une terre parfumée
Où semer la bonne graine..
Parler pleurer boire et croire,
Imagine inventer
Les crânes en orbite, La saveur du silence
La cuisine de caresses
Au goût acidulé
Émincer la noirceur Et crever la raideur
D'une mélasse de passé..

 

Voir les commentaires

Rédigé par Nadine

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 12 Mars 2022

 

Je ne voudrais pas mourir avant de décoller du sol, prendre mon envol, propulser par une fusée. Sans aucun bagage, slalomer entre les nuages, côtoyer des anges. Sans rire, m'introduire au sein du paradis, un mercredi. jour ou tous les écoliers pourraient m'accompagner. Ils sauront, les chrétiens , les athées, et toutes les autres communautés comment se comportent les sommités. Ils se feront une raison, avec ou sans raison, décideront de leurs avenirs, de leurs désirs. Ou continuerons leurs errances en d'autres pays comme en France. Mais qu'est ce qu'ils seront heureux en se réveillant le lendemain après se cauchemar odieux.

Louis

_______________________________________________

 

Je ne voudrais pas mourir avant d'arriver en fin de vie. C'est une promesse que je me fais, je la tiendrais. Que mes proches se rassurent, malgré mon usure, sans bon œil et bon pied je continue d'aller. Les heures durent quelques minutes, les journées raccourcissent même l'été, les semaines sont tronquées. Et les mois, comme moi, sont diminués. Mon ordi fait grise mine, il préfère quand je déconne, quand je trouve des bons mots au lieu de parler de mes maux . Donc je lui rends grâce et je me tais.

Louis

Voir les commentaires

Rédigé par Louis

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 12 Mars 2022

 

Je ne voudrais pas mourir sans que l’on ait légiféré sur l’obligation

d’achever ses journées d’hiver au chevet de la chaleur de la cheminée,

en dégustant un chocolat chaud et quelques châtaignes chipées cuites au charbon de bois,

dans une chaumière, un chalet ou un château,

enveloppée d’un châle aux couleurs chatoyantes,

les pieds revêtus de chaussettes chaudes,

chatouillant mes chatons qui, entrés par leur chatière, seraient venus chercher un peu de chaleur,

puis faire chabrol avant de chuchoter une chansonnette,

pendant que le chanoine, revêtu de sa chape et debout sur une chaise ferait retentir les cloches de la chapelle toute proche.

Même les chérubins peints sur le mur recouvert de chaux semblent dire « pas chiche ! » à ce chaleureux chapitre quotidien.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernadette

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 9 Mars 2022

 

« Je voudrais pas mourir sans qu’on ait inventé... » Boris Vian

Ce doux parfum de toi

Subtile senteur qui me met en émoi

Me trouble et m’empêche de respirer

Quand mon cœur ne cesse de cogner

« Je voudrais pas mourir sans qu’on ait inventé... »

La couleur de tes yeux

Où je m’embarque mes jours heureux

En laissant mon âme à la dérive

Écrire des mots d’amour sur ta rive

« Je voudrais pas mourir sans qu’on ait inventé... »

Les courbes de tes hanches

Que je devine sous ta robe blanche

Quand mes mains dans la brume du matin

Esquisse dans l’air l’épure d’un dessin

« Je voudrais pas mourir sans qu’on ait inventé... »

La douceur de tes lèvres

Simple bijou travail d’orfèvre

Que j’embrasse tendrement

Comme un enfant gourmand

« Je voudrais pas mourir sans qu’on ait inventé... »

Tes mains qui jouent des gammes sur mon corps

Blanches noires elles plaquent leur accord

D’une symphonie de tendresse

Dont l’écriture est une caresse

« Je voudrais pas mourir sans qu’on ait inventé... »

Et compris

que l’on ne vit que pour toi et par toi

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Publié dans #Divers

Repost0