A la manière de R. Queneau

Publié le 6 Avril 2022


 

  1. Je rentrais dans la salle de spectacle, mon billet à la main lorsque je la vis. Elle était là pour attendre les abonnés pour les placer au bon fauteuil et dans la bonne rangée. Mon regard se troubla à la vue d’une telle beauté. J’étais prêt à engager une discussion lorsqu’elle m’interpella d’une voix qui frisait la basse profonde : « Votre place est ici dit-elle ». Le son me stoppa dans mon élan, je me précipitais vers mon fauteuil, le charme venait de se rompre.



 

  1. Je rentrais dans la salle

Mon billet à la main

Je venais voir des enfants de la balle

Jouer une histoire sans lendemain

Lorsque je la vis elle

Elle était là, elle était belle

Pour me placer au bon fauteuil

Elle venait de me taper dans l’œil

J’étais prêt à lui déclarer ma flamme

Comme Cyrano devant Roxane

Lorsqu’elle m’interpella

Votre place se trouve ici

Le son de sa voix était bien trop bas

Dans mon fauteuil je me blottis

Mon discours venait de s’interrompre

Le charme venait de se rompre


 

 

  1. Je rentrais dans ce boui-boui pour venir assister à un navet, mon papelard dans la paluche. Lorsque je zieutais une frangine belle greluche qui faisait les cent pas, elle turbinait pour nous placer en nous prenant pour des billes, comme si on ne savait pas compter. Mon palpitant se mit à battre en matant les courbes de la gonzesse. J’étais prêt à lui tailler une bavette lorsqu’elle m’interpella d’une voix de routier. Mes esgourdes firent stopper mon élan. Je me magnais à poser mon cul dans ma causeuse en fermant mon clapet.

Rédigé par Bernard

Publié dans #Divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article