AVEC NOS TEXTES… atelier 3

Publié le 7 Février 2022

 

ATELIER :

La chute


LECTURE :

Fatale erreur - Fredric Brown

SUJET :

Choisissez le dernier extrait pour terminer votre histoire. Amenez votre intrigue jusqu’à pouvoir intégrer l’extrait choisi. Le défi ultime serait d'utiliser l'extrait comme chute de l'histoire...

 

EXTRAITS :

Ils se souviendraient longtemps du visage à la fois étonné et soulagé du cinquantenaire à la vue de la Deuch et de ses passagers.

Annie

 

Enfin libérée du poids des émotions, Virginie se décida à se séparer de son enfance ; maintenant, elle pourrait se débarrasser de tout, à l’exception de la boite à baisers.

Benoît

 

Sur le dossier de sa chaise, la cravate de la veille était mauvais signe, son téléphone mis sur silencieux clignotait avec insistance… Et si seulement il pouvait se rendormir !

Bernadette

 

En regardant tout mes voisins, je me surpris à penser qu’il était drôle et triste à la fois de vivre à côté des gens pendant des années, sans les connaître, et qu’il suffit d’un rien, trois petites touches de couleurs pour changer notre vie.

Bernard

 

Ce qui est certain, c’est qu’on ne revit plus jamais la tourterelle dans ce jardin devenu banalement silencieux.

Brigitte

 

Pour l'instant, nous continuons notre enquête et ne manquerons pas de vous tenir informés d'un quelconque ronronnement ou aboiement intempestif dans le secteur.

Dany

 

L'important n'est pas la chute, de l'esprit, du corps, de l'espérance, mais l'atterrissage, une métaphore suggérant le retour à la réalité réelle ou imaginée.

Dominique

 

"Comment peux-tu  envier des personnes dont tu ne connais pas un semblant d'histoire ? " demanda sa compagne.

Emma

 

La lettre que Marc lui avait fait parvenir ne lui apportait aucune solution. Tout au plus, une sorte de morale et un rappel à la réalité pour lui faire comprendre qu'il n'avait encore rien compris à la vie et qu'il serait temps pour lui, d'avoir les pieds sur terre.

Fernand

 

Les personnes de la famille nous regardent avec des yeux courroucés. Je m'enfuis… Je rentre chez moi, ferme les volets, me couche en pensant « demain sera un autre jour ».

Françoise M.

 

La poule lèvera le bec, attirée par ce froissement d’ailes, inclinera la tête sur un côté puis sur l’autre. Essayera de comprendre ce qui se passe là-haut, mais, dépassée par l’évènement, plongera sur ce grain de maïs et oubliera ses ailes inutiles. Je ne sais pas pourquoi, mais j’aime les cigognes et leur liberté.

Gérald

 

Elle se sent comme enveloppée par lui, même plus, elle se sent imprégné de lui, de sa gentillesse. Avant de s’endormir, elle décide que la prochaine fois, elle le laissera faire, elle lui rendra même son baiser. C’est bien de faire l’amour, si c’est avec amour.

Inge

 

En deux mots qui lui prennent une demi-heure il nous explique le rôle de tous les personnages : étonnant, rocambolesque. Enfin la caméra manipulée à la main envoie les premières images… puis le noir. Le film s'est rompu et la séance est reportée à la semaine d'après.

Louis

 

Derrière la baie vitrée, la nuit est partie à présent. Quelques oiseaux sautillent sur les branches de l'arbre, dans le jardin. Bientôt, leurs trilles entreront dans le salon. Ça pépiera, ça piaillera, ça sifflera, ça jacassera, ça chantera, ça vocalisera, ça discutera, ça disputera, ça chahutera, ça remplira l’espace de vie. Le monde est à eux.

Mado

 

Ce marchand de tapis est charmant et sa boutique un refuge bienvenu. Et le thé qu’il m’offre est délicieux. Surprise à tous les coins de rue dans cette ville !

Monique

 

Tandis que s’élève vers ses narines un bouquet de flaveurs boisées, suaves et sauvages à la fois, le bouquet des essences perdues, ce jus amer et tendre où danse à jamais le grand cygne du Lac.

Nadine

____________________________________________________

 

LES TEXTES

Rédigé par Atelier Ecriture

Publié dans #Divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article