Je monte et je descends

Publié le 4 Juin 2021

 

Ma vie n'est pas glorieuse, je n'ai que piètre allure,

et ne peux me vanter de monter jusqu'aux cieux, 

destinée plus heureuse ont certains qui me jurent 

ne jamais fréquenter que de très nobles lieux. 

 

Ils en ont entendu des scandales de cour, 

d'intimes confidences, bruits et chuchotements

d'illustres inconnus ou vedettes glamour, 

de grises éminences, notables dans le vent. 

 

Ils en ont admiré des croupes et gambettes, 

des dessous affolants occultant bien leur jeu 

sous des dehors discrets, d'hypocrites toilettes,

des décolletés plongeants attirant tous les yeux. 

 

Mon sort est moins brillant et je n'ai l'avantage

de côtoyer beau monde, écouter ses cancans,

ragots et grincements me font craquer de rage 

quand je rêve de blondes aux pas caressants. 

 
Que ne suis-je à Paris, Montmartre ou Champ de Mars,

aux foules bigarrées en quête de hauteurs !

Après les quais fleuris, leurs merveilles éparses,

je leur ferais goûter à combien de splendeurs,

 

voir Paris à leurs pieds, ses flèches et coupoles,

ses toits et chiens assis veillant sur ses ruelles, 

ses quartiers variés, rues sages ou frivoles,

de jour comme de nuit, Paris vous mène au ciel. 

 

Sans moi ! qui me lamente, aux communs d'un château.

Ouvert aux courants d'air, dédié à la piétaille 

laquelle ne me fréquente qu'en de vieux godillots,

j'ai beau dire, j'ai beau faire, j'ai le coeur en tenaille. 

 

Bien sûr, j'entends parfois des potins de soubrettes,

aux charmes sauvageons et pouvoirs ravageurs,

j'ai vu même des rois, oubliant l'étiquette, 

risquer mon ascension pour tâter au bonheur.

 
Pourquoi alors envier les marches de la gloire,

si de plus misérables peuvent mener aux cieux,

chics ou déguenillés, les jupons de l'Histoire

offrent contes et fables pour le plaisir des dieux. 

 
J'ai donc, moi aussi, droit à ma part de rêves,

Je monte et je descends, complice de maints ébats.

De jour comme de nuit,  l'amour n'a pas de trêve, 

il monte et il descend et a le coeur qui bat. 

Rédigé par Jacqueline

Publié dans #Les objets

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article