LES CHEMINS DU RÊVE

Publié le 29 Septembre 2020

 

 

 

   Rêve des femmes de Kirstine Nangala Brown

 

 

 

 

 

Les chemins du rêve nous mènent parfois dans des situations olfactives, auditives ou visuelles curieuses.

Essayons de « disséquer »  ce tableau, abstrait pour ma part.

Mais Kirstine NANGALA a su créer des chemins sinueux peuplés de personnages complexes, réunis dans un même esprit de continuité, avec des aspirations logiques de survie, de réconfort, se regroupant dans l’espace et le mouvement.

Les chemins du rêve sont une espérance, un espoir de mieux, le subconscient nous porte à l’idéal.

Le rêve du sommeil ou onirique est inconscient, soit dérivé d’une action établie la journée.

Soit un souhait continuelle qui nous ronge le cœur et l’esprit, qui nous emprisonne la vie.

                                                                          Rêve mon amie

                                                                          L’inattendu réjouira

                                                                          Ton âme disloquée.

                                                                          Rêve à tout rompre

                                                                          Cela ne regarde que toi

                                                                          Force ton imaginaire.

                                                                          Rêve est la musique

                                                                          Prière est aventure

                                                                          Les saisons sont l’espace.

                                                                          J’ai fait un rêve

                                                                          La force des convictions

                                                                          Couleur il était.  

Rédigé par Dominique

Publié dans #Rêves

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article