UNE VIE DE CHIEN

Publié le 28 Septembre 2018

Dring dring le réveil sonne et les premiers signes de vie surgissent dans l’obscurité. Une porte qui grince, des pas se font entendre et la maîtresse de maison vient m’ouvrir la porte, enfin ! Je fais un petit tour et rentre vite. Et ma récompense alors ?

Petit à petit les membres de la famille se réveillent, me caressent, chouette, puis se préparent pour aller travailler – oh non !

L’eau coule dans la salle de bain, le bip du micro-ondes résonne, j’entends les paroles des chroniqueurs à la télé, les cris de la maman car les enfants sont en retard, les portes qui claquent.

Après ça, le silence et je me rendors. Puis le bruit des clés dans la serrure, les câlins de ma maîtresse – j’adore – qui m’emmène faire un tour dans la rue. C’est déjà fini ? La maîtresse de maison est pressée, elle doit retourner travailler et je reste seul, quelle tristesse !

16h30 : de nouveau de l’agitation avec l’arrivée de la famille. Les enfants goûtent et font leurs devoirs et je suis assis sur le canapé, encore et encore...

20 heures, l’heure du repas, je mange ma gamelle de croquettes, dégoûtant et plein de pesticides.

Nouvelle sortie vers 22h : dans toute la journée j’ai dû sortir quoi ? 15minutes ? Qui a dit que j’étais OBÈSE ???.

Rédigé par Leslie

Publié dans #Écologie et environnement

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article