LA POÉSIE

Publié le 10 Août 2017

René Magritte : « Le retour », 1940. Bruxelles, Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, inv. 6667 — © Charly Herscovici, avec son aimable autorisation c/o SABAM, Belgium. MRBAB, photo : J. Geleyns / Ro scan

René Magritte : « Le retour », 1940. Bruxelles, Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, inv. 6667 — © Charly Herscovici, avec son aimable autorisation c/o SABAM, Belgium. MRBAB, photo : J. Geleyns / Ro scan

La poésie est un art du langage qui s'apparente à la musique par le rythme des vers, la sonorité des rimes et à la peinture par les images qu'elle fait surgir. Le poème forme un tout clos sur lui-même et nous donne à voir le regard que le poète pose sur le monde.

 

  • Les différentes formes

- Soit en vers plus ou moins longs : alexandrins, décasyllabes, 5 syllabes pour les chansons, 6 syllabes pur le rap ou le blues.

Victor Hugo s'est essayé à toutes les longueurs avec « Les Djinns », Verlaine conseille les syllabes impaires « Art poétique ».

- L'agencement des vers détermine le genre du poème : alexandrins pour un sonnet par ex. ou vers libres si ils sont de différentes longueurs. Plusieurs vers forment une strophe.

- Les longueurs des poèmes varient : des courts haïkus, proverbes, maximes, épitaphes aux moyens et longs sonnets, triolets, pantoums, fables, énumération…

 

  • Les rimes

Elles sont dites féminines si elles se terminent par « e » muet et masculines pour toutes les autres. Il convient d'alterner rimes féminines et rimes masculines.

- rimes plates : AABB

- rimes croisées : ABAB

- rimes redoublées : AAAB

- rimes embrassées : ABBA

 

Il existe des rimes :

- pauvres : 1 voyelle

- suffisantes : 1 voyelle + 1 consonne

- riches : 3 phonèmes.

 

  • Césure, élision, hiatus

La césure est le lieu d'articulation d'un vers, la coupe qui doit se faire à intervalles égaux, par ex. 6 syllabes dans un alexandrin qui divisent le vers en 2 hémistiches.

 

L'élision est le « e » muet qui peut s'élider (Suppression de l'élément vocalique final d'un mot devant un mot commençant par une voyelle ou un h muet.)

 

Le hiatus est la succession de deux voyelles appartenant à des syllabes différentes à l'intérieur du mot (ÉOlienne, rÉUssir), ou à la frontière de deux mots (il A Oublié).

 

 

  • Règles de poésie classique : voir liens ci-dessous 

 

Autres liens :

A consulter pour plus d'infos : "Notions de versification française"
... sur le lien ci-dessous :

https://www.etudes-litteraires.com/_img/contributions/versification-prosodie.pdf

Publié dans #Les ateliers

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article