POURQUOI TANT DE MYTHES ?

Publié le 14 Juillet 2017

Au sommet du mât

Je mate la Crète

Ses mythes en tête,

Cet amas de fadas,

Que les mites des années n’ont pas émietté.

 

Pauvre minotaure,

Dans son labyrinthe,

Dédale d’âmes éteintes

Pour nourrir au final sa mort

Poignardé par un taiseux Thésée.

 

D’où viennent ces folles fictions

Imaginant des amours zoophiles,

Des monstres hybrides jouissifs pour les futurs cinéphiles

Où trahisons, quiproquos et loi du talion

Sont sensés nous expliquer l’origine du monde ?

 

De cette fameuse huile d’olive ?

Des tentacules cuites du poulpe ?

Du Raki qui entourloupe

Les méandres du cerveau d’une salive maladive ?

Ou sont-ce là les fantasmes libidinaux du genre humain ?

 

Mystère total.

Et c’est en posant genou à terre,

Embrassant l’île et respirant son air,

Que je vis Napoléon Bonaparte juché sur un beau taureau blanc me dire :

L’imagination ? C’est l’œil de l’âme.

Rédigé par Marie

Publié dans #Patrimoine & Méditerranée

Repost 0
Commenter cet article