Tentative d’anamnèse

Publié le 24 Mai 2017

La Corse, le maquis, à midi.

Qui connaît le maquis, le maquis à midi ?

La nature est stupéfiée, plus rien ne bouge, chaque être bloqué dans son mouvement, attend.

La lumière n'accepte plus un lux, l'air sature le parfum des fleurs, le zinzin lancinant du grillon exaspère l'oreille.

Le Dieu Ra règne.

Je redoute l'explosion de tant d'absolus réunis.

Trois heures sonnent … l'horloge de la Cathédrale Fech lève sa garde, le lézard reprend sa chasse, la fleur s'abandonne à plus de douceur, le grillon lui-même baisse d'un ton, l'humanité imprègne à nouveau les couleurs.

La révolte n'a pas eu lieu.

Chaque jour, depuis toujours, Dieu joue avec la nature, l’a conduit à son paroxysme.

En Corse, dans le maquis, à midi, le Soleil figeait l’enfant que j’étais.

 

 

Rédigé par Hervé

Publié dans #Divers

Repost 0
Commenter cet article