À LA PLAGE

Publié le 11 Janvier 2017

Les yeux clos sous mon chapeau de paille, je goûte le plaisir de cet instant immobile, allongée au soleil de la plage. Un galet rond et chaud épouse la paume de ma main, un autre pointe à peine sous mon omoplate ; à peine... pas de quoi bouger. Je suis bien ! Parfois le souffle léger de la brise effleure ma peau encore mouillée. Une goutte d'eau ruisselle sur mon ventre, laissant son empreinte chatouilleuse.

Quelques rires d'enfants me parviennent, se superposent au bruissement régulier du ressac. Quiétude dans tout mon être.

Le parfum doucereusement vanillé de l'ambre solaire flotte au-dessus de moi, réveille les souvenirs d'autres plages, d'autres moments identiques au temps ralenti, quelque chose qui tend vers l'immuable tout en mêlant éphémère et éternité, ou peut-être est-ce juste l'accueil éveillé de la Vie ?

La chaleur du soleil se fait insistante. J'ai soif. Lèvres sèches que je tente d'hydrater en y passant la langue. Aussitôt, le sel me pique. À tâtons, j'attrape ma gourde d'eau, presse le goulot sur ma bouche. Une bienfaisante fraîcheur s'écoule de la bouteille, rivière joyeuse irrigant tout mon corps.

Les yeux clos sous mon chapeau de paille, j'écoute... Communion intime avec moi-même, avec le Monde... je suis bien... je m'endors...

Rédigé par Madeleine

Publié dans #Patrimoine & Méditerranée

Repost 0
Commenter cet article