PROJET D’ÉCRITURE SAISON 2016-2017

Publié le 4 Novembre 2016

Suite au projet de candidature à l’inscription, par l’Unesco, de la Promenade des Anglais sur la Liste du patrimoine mondial, le thème suggéré cette année par la direction d’AnimaNice Bon Voyage est :

PATRIMOINE NIÇOIS ET MÉDITERRANÉE

  • La réflexion sur le projet commence par deux définitions :

Qu’est-ce que le patrimoine ?

Ce sont les biens hérités de ses ascendants. (Petit Robert)

Qu’est-ce que la Méditerranée ?

Mer « située au milieu des terres », la Méditerranée est formée d'une série de bassins profonds enserrés par les chaînes alpines d'Europe, d'Asie Mineure et d'Afrique. (Mer Méditerranée - Universalis)

C'est autour de la Méditerranée que se développèrent et s'épanouirent les civilisations de l'Antiquité classique grecque et romaine. Platon comparait les hommes à « des fourmis ou des grenouilles autour d'un étang ». (Histoire de la Méditerranée - Universalis)

  • Ce qui amène à deux autres définitions :

Qu’est-ce que la civilisation ?

C’est l’ensemble des caractères propres à la vie intellectuelle, artistique, morale, sociale et matérielle d'un pays ou d'une société. (Larousse)

Qu’est-ce que la culture ?

C’est l’ensemble des connaissances acquises qui permettent de développer le sens critique, le goût, le jugement et, par extension, l’ensemble des aspects intellectuels propres à une civilisation. (Petit Robert)

*****

L’atelier d’écriture n’a pas vocation d’historien, de géographe ou d’anthropologue mais privilégie l’imagination, le ressenti, la qualité littéraire, la poésie oscillant entre réalité factuelle et réalité affective. C’est sur ces bases qu’il déterminera sa propre définition des éléments ci-dessus et ajoutera sa « modeste pierre », voire son « petit galet », au travail déjà effectué par diverses compétences lors du programme « Promenade(S) des Anglais ». Les biens soumis à l’Unesco sont les parties de la ville témoignant de son développement touristique d’hiver, puis d’été à partir des années 20, c’est-à-dire la « Prom », les monuments et éléments du paysage urbain caractéristiques retraçant l’histoire de ce tourisme, ainsi que les mythes et symboles qu’elle a inspirés. Nous explorerons donc notre patrimoine niçois à travers diverses techniques d’écriture, puis, notre plume, trempée dans l’encre bleue de la mer, prendra le large vers d’autres rivages, d’autres cultures. Car notre histoire est méditerranéenne ; les Grecs, les Romains, les Sarrasins, les Turcs – ah ! Catherine Segurane… – ont laissé leurs empreintes sur les terres niçoises. L’Algérie a été française avant que Nice ne le devienne, et nous, grenouilles au bord de l’étang originel, poursuivrons notre quête patrimoniale dans un voyage autour de la Méditerranée avant de retourner à notre port d’attache : Nice. Nous terminerons ce périple par une réflexion sur notre culture aujourd’hui, sur l’avenir, et peut-être par un petit voyage dans le futur à la recherche du patrimoine que nous aurons laissé à nos descendants.

Bernard Brunstein participera au projet avec une expo de peinture sur le thème. L’idée de départ consiste en tableaux soit comme des cartes postales que nous enverrions des diverses escales, soit comme un album de photos que nous aurions prises au cours du voyage. En ce qui concerne les textes de l’expo, soit des poèmes inspirés de Carte postale de G. Apollinaire, soit de petites poésies libres en quelques vers.

Nous discuterons de tout cela ensemble et adapterons la mise en page du recueil au fil des textes produits.

Repost 0
Commenter cet article