LE PORT

Publié le 21 Avril 2016

Sur le thème "la ville", flânerie et monologue intérieur...

Qu'est-ce qu'il fait chaud ! Le bateau pour la Corse s'il vous plaît ; à gauche, ok merci Monsieur. Quelle chaleur ! Je ne sais pas comment font les habitants ici. Une heure d'attente sur ce parking. Quelle plaie et pas un arbre. Bon voyons… Je vais aller faire un tour et m'acheter une bouteille d'eau. Je laisse la voiture queue à queue avec les autres. Tout autour, des couples, des femmes qui s'épongent la figure. Des enfants hébétés. Quelle humanité. Éloignons-nous. Tiens cette rue a l'air sombre et fraîche. Hum, comme c'est agréable ! À part l'air pollué de la ville. Un cri de mouette. Ça sent les vacances. Quelle rue sinistre. À deux minutes de la mer. Et ce boucher qui me toise à travers sa vitrine ; et ces petits vieux qui attendent leur tour sur un banc. C'est bien typique d'ici. Ah, il y a même un collège. Ils ne savent pas la chance qu'ils ont. À deux pas de la mer. Ils peuvent même enfourcher un vélo bleu. Comment ça marche… Bon ce n'est pas très clair. Voyons voir. Justement sans lunette, on ne voit rien. Quelle heure est-il ? Ah, le bateau est arrivé. Il est énorme en bout de rue. Magnifique et nostalgique à la fois. J'ai bien fermé ma voiture ? Qui pourrait la voler de toute façon. Bon je vais revenir. Un poissonnier, une pharmacie, quelques restos dont un libanais et un péruvien. Mais pas trop donné. Allez le petit snack au coin de la rue fera l'affaire. Une bouteille d'eau et c'est quoi ça, tourte de blettes. Allons pour l'exotisme ; le voyage a déjà commencé.

Rédigé par Brigitte

Publié dans #Ville

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article